Ubiwiki

>> Le coffre à outils technologiques et pédagogiquesdes enseignants de la formation professionnelle du Québec

Vous êtes ici : Accueil » Les fiches » 1ESS1 » Histoire

>>Mikhaïl Gorbatchev

30 avril 2012
Auteur(e) : 

Il né le 2 mars 1931 à Privolnoïe. Après ses études de lycée, il travaille au côté de son père comme conducteur de moissonneuse-batteuse. En récompense, il est décoré de l’ordre du Drapeau rouge du Travail et envoyé à Moscou pour y faire des études supérieures.

I- Arrivée au pouvoir :

De 1970 à 1978, il est le premier secrétaire du territoire de Stavropol. En 1978 il entre au secrétariat du Comité central du parti communiste de l’Union soviétique (PCUS), où il est chargé de l’agriculture. En 1980 il est élu membre du Bureau politique. Suite à la mort de Konstantine Tchernenko il devient secrétaire général du PCUS. À partir d’octobre 1988, il cumule cette fonction avec la présidence du Praesidium du Soviet suprême. En mars 1990, il est élu président de l’URSS par le Congrès des députés du peuple.

II- Réformes :

Mesures intérieur :

Dès son arrivée au pouvoir, il avertit de la nécessité pour l’Urss d’une prise de conscience. Il lance alors une série de réformes, dont ; la perestroïka qui visent à la restructuration de la société, de l’économie, ainsi que de la glasnost soit la transparence et à la démocratisation.

Mesures extérieur :

Il fait de nombreuses apparitions publique et multiplie ses appels au désarmement. Lors du sommet de Washington en décembre 1987, il signe l’accord de l’élimination des missiles à portée de l’Europe avec Donald Reagan. Cependant il ne s’oppose pas aux changements qui touchent l’Europe de l’Est depuis la fin de 1989 et accepte l’unification de l’Allemagne en signant le traité de Moscou, en septembre 1990. Il est alors perçu par de nombreux occidentaux comme le libérateur de l’Europe de l’Est ou encore l’homme du désarmement. C’est pourquoi il se voit attribuer le prix Nobel de la paix en 1990.

III- Un État en perdissions :

Cependant, durant la même période, la situation économique étant désastreuse, l’Urss voit émerger des tensions et des revendications indépendantistes des républiques. Cela oppressant Gorbatchev, celui se rapproche des conservateurs, reflétant alors l’image d’un homme représentant et défenseur d’un système en faillite. C’est pourquoi, semblant perdre le contrôle, il tente de renforcer ses pouvoirs en se rapprochant des conservateurs, qui tenterons plus tard de le renverser par un coup d’État le 19-21 août 1991. L’échec de cette tentative de reprise en main provoque le démantèlement de l’URSS. Les réformateurs, composent désormais la principale force politique. Le 26 décembre 1991, Gorbatchev démissionne devant une impopularité croissante ; il n’obtient pas plus de 1% des voix.

Document(s) lié(s) à cet article

Portrait
[315.4 ko ]

 

Site développé sous SPIP 1.8.3
Utilise le squelette RÉCIT-FP Partenaires v1.3.5
RSS