Ubiwiki

>> Le coffre à outils technologiques et pédagogiquesdes enseignants de la formation professionnelle du Québec

Vous êtes ici : Accueil » Les fiches » TL » GEOGRAPHIE

>>L’Asie du sud et l’Asie de l’est : les défis de la population et de la croissance

11 mai 2019
Auteur(e) : 

I- Des de peuplement et du dynamisme démographique se traduisent par ... a)... des densités inégales...

-  L’Asie orientale représente 60% de la population mondiale.
-  La Chine et l’Inde abritent 1.4 et 1.3 milliards d’habitants. ↳ grande diversité de situation économique.
-  2 grands foyers de peuplement ⇒ sous continent indien et le littoral sud est du bloc eurasiatique.
-  Grandes métropoles asiatiques supérieures à 10000 habitants au km2 comme à Tokyo ou Mumbay.
-  régions bien moins peuplées comme dans l’ouest de la Chine (Tibet, Taklamakan)
-  Ville globale ⟶ Tokyo Une ville globale en devenir ⟶ Shanghai Plusieurs mégapoles comme Mumbay, des métropoles mondiales comme Hong Kong et Singapour.

b)...et des fécondités inégales.

-  L’Asie du Sud et de l’Est = trois grands groupes de pays. ↳ dans le 1er, l’indice synthétique de fécondité est désormais inférieur à 2.1 enfants par femme en âge de procréer. ↳ dans le 2ème, il est compris entre 2.1 et 4 enfants. ↳ dans le 3ème, le nombre d’enfants par femme en âge de procréer dépasse largement 4. = les pays n’ont pas le même dynamisme démographique Le Japon, Brunei ou Singapour ont achevé leur transition démographique. Les autres sont désormais bien avancés mais l’accroissement naturel élevé s’explique par un niveau de natalité encore relativement fort.

Pour finir, les derniers sont en pleine transition démographique.

c) plusieurs explications rentrent en jeu.

-  Relation entre le niveau de développement des pays et le dynamisme démographique.
-  Pays pauvre = natalité plus élevée car un nombre d’enfant élevé permet de compenser la mortalité, d’assurer une main d’œuvre et éventuellement un revenu à la famille et c’est l’assurance d’un soutien pour les plus âgés dans les sociétés traditionnelles.
-  La diffusion des moyens de contraceptions est faible.
-  1979 la Chine a fait le choix de la politique de l’enfant unique.
-  2015 la fin de cette politique.
-  En Inde dès les années 50 il y a des politiques de planning familial plus ou moins sévères passant par la contraception mais aussi par la stérilisation définitive. ↳ en Chine = vieillissement de la population et certaines naissances ne sont pas déclarées. ↳ en Inde, la population est encore jeune mais on observe comme en Chine un déséquilibre du sexe-ratio.
-  En Chine on compte 116 hommes pour 100 femmes.

II- Les disparités de la croissance et du développement sont liées à ... a)... des modèles de croissances différentes.

-  Après la seconde guerre mondiale = ouverture progressive de l’économie associant l’Etat à de grands groupes industriels les keiretsu. ➥ stratégie du "vol des oies sauvages" adoptée par les quatre dragons asiatiques (Corée du Sud, Taïwan, Singapour et Hong Kong-avant rétrocession à la Chine) et les bébés tigres (l’Indonésie, la Malaisie, les Philippines, la Thaïlande).
-  1980 la Chine fait aussi le choix d’une ouverture contrôlée (après avoir suivi le modèle soviétique et son propre modèle communiste).
-  L’Inde = expérience de troisième voie ni libérale ni communiste en limitant ses importations. Puis s’ouvre et se libéraliser à son tour.
-  Des pays comme le Bangladesh et le Vietnam misent sur leur main d’œuvre bon marché.

b) Il est donc possible d’établir une typologie des Etats en fonction de leurs niveaux de richesse, de développement et de dynamisme économique.

-  Japon = pays riche et développé. ↳ confronté à des crises et un ralentissement de sa croissance mais reste un centre d’impulsion majeur de l’économie mondiale.
-  La Chine = deuxième économie mondiale devant le Japon. (On ne peut plus parler à son sujet d’Etat-Continent émergent. Mais la Chine conserve encore les caractéristiques du mal- développement.)
-  Asie = beaucoup de NPIA (nouveaux pays industriels avancés) qui font partie des pays du Nord = Taïwan, la Corée du Sud, Singapour.
-  Nouveaux pays industrialisés (NPI) comme la Thaïlande ou l’Indonésie
-  L’Inde = Etat continent émergent (ECE) ⟶ croissance rapide.
-  Etats qui peine à se développer = le Bangladesh, le Laos ou la Birmanie.
-  Asie du Sud et de l’est = 7 à 8 PMA si on compte l’Afghanistan. ↳ s’expliquent par le long maintien au pouvoir de dictatures sanguinaires.

III- Il existe donc un lien entre population croissance et développement. a) La population est une ressource pour la croissance.

-  Population = certain nombre de pays ont pu s’inscrire dans la nouvelle division internationale du travail.
-  Population = assure la croissance et le développement dans la région.
-  Exode rurale = garantit à l’économie des régions littorales une main d’oeuvre bon marché et docile. ↳ phénomène des mingongs.
-  Les migrants = facteurs de dynamisme économique dans l’ensemble de la région. ↳ Diaspora chinoise qui a constitué d’importants réseaux commerciaux et financiers.
-  Migrations = études, donc est crée le classement mondial des universités = le classement de Shanghai. (permettre aux étudiants chinois de trouver les meilleurs établissements pour aller étudier avant de revenir ainsi formé au pays.)

b) des défis restent à relever pour le développement.

-  1er défis = l’éducation, taux d’alphabétisation faible, scolarisation insuffisante (surtout les filles) ➞ le taux d’alphabétisation des adultes de 15 ans = 74%, contre 94% en moyenne dans la région et la proportion de femmes analphabètes est supérieur d’environ 20% à celle des hommes. - ➞ Ces taux s’améliorent pour les plus jeunes.

-  2ème défis = l’alimentation ➞ dès 1947, l’Asie du Sud et de l’Est on réalisé des révolutions vertes (VHR,OMG, la mécanisation, la chimisation et l’extension des surfaces agricoles.) ↳ = pollutions et déforestation. ➞ en Indonésie = destruction des forêts primaires pour planter des palmiers dattiers dont la production est destinée à l’exportation alors que cette région abrite encore 64% des personnes qui souffrent de sous-nutrition dans le monde. ➞ en Inde, Vandana Shiva lutte pour maintenir les semences paysannes au profit des petits planteurs.

-  3ème défis = la forte densité, l’inégal développement et les aléas naturels. ➞ régions exposées à des séismes, des typhons, des cyclones, des volcans. ➞ plus les secteurs exposés sont peuplés et peu développés, plus vulnérable est la population. ➞ dans certains cas, les pays les plus développés ne parviennent pas à gérer des catastrophes majeures = Japon en 2011. On parle alors de crise.

-  4ème défis = La santé. ➞ en Inde, l’industrie pharmaceutique est capable de fournir en quantité des médicaments génériques pour soigner des maladies. ➞ cette industrie est cependant confrontée aux intérêts des grands laboratoires du "Nord" qui entendent bien défendre à l’OMC leurs brevets.

Conclusion : Ne pas réduire la question de la population en la présentant comme un obstacle à la croissance. Certes elle est nombreuse et les politiques de développement peinent à satisfaire des besoins importants. Mais cette population est aussi l’un des atouts majeurs de la région. Le faible coût de la main d’œuvre a longtemps rendu attractifs les pays ateliers de la région. Désormais, son niveau de qualification augmente. Les populations actives des pays d’Asie du Sud et de l’Est s’insèrent donc désormais autrement dans la nouvelle division internationale du travail. Pour finir, si dans cette région du monde, la croissance est avérée, elle n’est pas toujours synonyme de développement et de développement durable.


 

Site développé sous SPIP 1.8.3
Utilise le squelette RÉCIT-FP Partenaires v1.3.5
RSS