Ubiwiki

>> Le coffre à outils technologiques et pédagogiquesdes enseignants de la formation professionnelle du Québec

Vous êtes ici : Accueil » Les fiches » TS1 » HISTOIRE

>>Gouverner la France depuis 1946. Etat, gouvernement et administration. Héritages et évolution

15 février 2019
Auteur(e) : 


-  Gouvernement : Ensemble des ministres qui assument, avec le président, le pouvoir exécutif mais aussi, plus généralement, l’administration politique de la France.

-  Etat : entité politique propre à une population qui administre et exerce sa souveraineté sur un territoire.

-  La IVème République : système parlementaire centralisé, c’est a dire régime politique fondé sur la collaboration des pouvoirs entre le corps législatif (le Parlement) et le corps exécutif (le gouvernement).

-  Assemblée constituante :assemblée élue pour rédiger une constitution.

-  Référendum : consultation directe des citoyens sur des questions d’intérêt national.

-  Nouvelle constitution : a été rédigée après le référendum sur le maintien ou le rejet des institutions de la IIIe République et l’organisation des pouvoirs provisoires ainsi qu’à élire l’Assemblée constituante.

-  Instabilité ministérielle :se caractérise par le renversement de plusieurs gouvernements dans un certain laps de temps

-  Discours de Bayeux : Les discours de Bayeux sont deux discours prononcés par le général de Gaulle dans le contexte de la Libération, après le débarquement de Normandie en juin 1944 et dans l’immédiat après-guerre en juin 1946 .

-  Démocratie : Régime politique dans lequel le peuple exerce la souveraineté

-  libertés fondamentales : sont l’ensemble des droits subjectifs primordiaux de l’individu

-  Conseil National de la Résistance (CNR) :Organisme chargé d’assurer en France et dans la clandestinité la coordination des mouvements de résistance

-  Coalition : alliance de plusieurs partis.

-  Tripartisme : coalition des trois partis qui dominent la vie politique française au sortir de la seconde guerre mondiale : le PCF, la SFIO, le MRP

-  Troisième Force : coalition des forces politiques entre 1947 et 1951 à l’exception des partis communistes et des gaullistes.

-  Etat-providence : état qui tout en maintenant le principe d’une économie de marché, garantit un haut niveau de protection sociale et s’autorise des interventions dans le domaine économique.

-  Nationalisation : décision de faire d’une entreprise privée une entreprise de la nation.

-  Commissariat au plan : institution chargée de définir pour cinq ans des objectifs indicatifs pour l’économie française (1946-2006)

-  Primes à l’aménagement du territoire (PAT) :est une aide directe à l’investissement destinée à promouvoir l’implantation et le développement d’entreprises

-  Pronunciamiento : terme d’origine espagnole désignant l’intervention de l’armée dans la vie politique afin dans changer l’orientation.

-  Coup d’Etat : prise de pouvoir non conforme aux règles constitutionnelles. Elle n’implique pas forcément un recours à la force, à la violence.

-  Comité de Salut Public : désigne un groupe de personnes agissant en période de crise grave afin d’obliger le gouvernement légal à prendre les dispositions nécessaires au rétablissement de la situation

-  Question de confiance : question à l’Assemblée nationale par laquelle le gouvernement engage sa responsabilité. Si la majorité des députés n’accorde pas sa confiance, le gouvernement démissionne.

-  Motion de censure : proposition déposée par au moins 10% des députés, provoquant la démission du gouvernement si elle est acceptée à la majorité absolue des députés.

-  Quinquennat : mandat présidentiel de 5 ans

-  Etat d’urgence : situation qui prévoit de restreindre les libertés publiques pendant 12 jours pour gérer une crise exceptionnelle. En France, l’état d’urgence prévoit l’instauration d’un couvre-feu, la réglementation de la circulation ou du séjour par les préfets, l’assignation à résidence par décision ministérielle, la fermeture de salles, de bars, l’interdiction de réunions, les perquisitions de jour comme de nuit sans passer par un juge, le contrôle de la presse et de la radio ( cette dernière disposition devrait être supprimée). Il peut être prolongé par une loi qui en fixe la durée.

-  Etat de siège : situation qui prévoit le transfert du pouvoir des autorités civiles aux autorités militaires pour 12 jours en cas de guerre ou d’insurrection armée. Le prolongement de la durée de l’Etat de siège est soumis à l’autorisation du parlement par la loi.

-  Loi organique : loi qui organise les pouvoirs dans un régime politique

-  Prérogatives : Avantage ou droit attaché à une fonction, un état.

-  Traité de Rome : traité instituant la Communauté économique européenne (TCEE)

-  Traité de Maastricht : le traité de Maastricht vient compléter le traité de Rome (1957) qui fondait alors la Communauté européenne. On passe alors de la notion de Communauté à celle d’Union Européenne

-  Fédérations d’Etats-nations :"Etat-nation" un Etat qui coïncide avec une nation établie sur un territoire délimité

-  Supranationalité : principe qui caractérise une organisation placée au dessus des institutions nationales et dont les décisions s’imposent aux Etats membres.

-  Métropoles : Ville principale d’une région ou d’un pays présentant une aire urbaine vaste et une population importante.

-  Décentralisation : processus d’aménagement de l’État unitaire qui consiste à transférer des compétences administratives de l’État vers des entités (ou des collectivités) locales distinctes de lui

-  Privatisation : opération consistant à transférer par la vente d’actifs, une activité, un établissement ou une entreprise du secteur public au secteur privé

-  Cohabitation : désigne le fait qu’un président et son premier ministre soit d’un parti différent


 

Site développé sous SPIP 1.8.3
Utilise le squelette RÉCIT-FP Partenaires v1.3.5
RSS