Ubiwiki

>> Le coffre à outils technologiques et pédagogiquesdes enseignants de la formation professionnelle du Québec

Vous êtes ici : Accueil » Les fiches » TS1 » HISTOIRE

>>La Chine et le monde depuis 1949

6 janvier 2019
Auteur(e) : 

Problématique : Moins de cinq ans plus tard la Chine doit-elle être encore considérée seulement comme un ECE ? Quels sont donc les facteurs de sa puissance actuelle ? Quels sont les rapports qu’elle a entretenus et qu’elle entretient aujourd’hui avec les autres puissances ? Existe-t-il un modèle chinois de développement ? Peut-il se diffuser ?

I-La Chine devient communiste sur un modèle soviétique

-  La Chine populaire :

En 1949 : Guerre civile -> Mao (communistes, armée de libération nationale) VS Tchang Kai-Chek (nationalistes).

1er octobre : Victoire de Mao -> proclame la RPC (régime totalitaire) & Tchang Kai-Chek se replie à Taïwan

-  Le modèle soviétique (1949-1960) :

Jusqu’en 1962 : Rapprochement avec l’URSS + 1950 : traité d’amitié, d’alliance et d’assistance mutuelle

Sur le plan économique : réforme agraire & politique d’industrialisation -> aide de l’URSS (conseillers, financements...)

Rédaction de la Constitution -> inspirée de l’URSS

-  La Chine relaie l’influence soviétique :

Soutien à la Corée du Nord communiste -> 500 000 volontaires envoyés durant la guerre

Soutien au Vietnam -> Armes décisives du siège de Dien Bien Phu fournies

Donc Chine = satellite de l’URSS

II-La Chine propose un nouveau modèle (1958-1978)

-  Un modèle autocentré

1958 : La politique du "grand bond en avant" : collectivisation des terres, industrialisation et équipement en infrastructures -> orientée vers la Chine intérieure et les campagnes + 1966 : Révolution Culturelle

Conséquences désastreuses de cette politique : grande famine

Pour plus de détails : voir Fiche Vidéos, Infographie

-  La Chine veut diffuser ce modèle dans le monde

1955 : Rapprochement avec le Tiers-monde suite à la conférence de Bandung -> Chine = modèle révolutionnaire anti-impérialiste

1974 : Théorie des trois mondes par Deng Xiaoping -> volonté d’hégémonie des E.U. et de l’URSS

-  La rupture avec l’URSS

Reproches de Mao à Krouchtchev : Rupture avec stalinisme + attitude trop conciliante avec les occidentaux

Bloc communiste divisé -> quasi rivalité (ex : incident frontalier de Damanski)

Rapprochement entre Mao et les occidentaux : la France reconnaît la Chine + "diplomatie du pingpong"

Guerre sino-vietnamienne : Vietnam (avec le soutien de l’URSS) VS Cambodge (avec le soutien de la Chine) -> Affrontement des 2 puissances

III- L’ouverture de l’économie chinoise sur le même modèle politique

-  Le choix de l’ouverture

1978 : Deng Xiaoping au pouvoir -> Politique de réformes économiques : "quatres modernisations" (agriculture, industrie, sciences, armée).

Sur le plan territorial : création des zones franches des quatre dragons asiatiques, de quatre zones économiques spéciales (ZES), des zones économiques des trois deltas + investissements directs étrangers (IDE) = ouverture de la Chine au monde

Le Chine devient capitaliste : impose joint venture + transferts technologiques = Chine littorale privilégiée & ouverture contrôlée

-  Première puissance économique :

Yuan -> Unité monétaire officielle & intègre l’OMC : permet de doper les exportations

2014 : RPC = 1ère puissance mondiale

-  Conflits et partenaires économiques :

Partenaires économiques : France -> ex : Sécurise les nouveaux passeports chinois (aspect de la mondialisation)

Carte du passeport -> conflits avec les voisins -> Raisons : mer de Chine du Sud (avec les iles Paracels & iles Spratly) + zones frontalières de l’Inde + territoires taïwanais sur la carte & manque : îles Senkaku ou Diaoyu. Or, îles Paracels convoitées par Chine, le Vietnam et Taïwan + îles Spratly convoitées par Chine, le Vietnam, le Brunei, la Malaisie, Taiwan, les Philippines et l’Indonésie + îles Senkaku convoitées par le Japon et la Chine.

Passeport = vision géopolitique de la Chine

-  Absence de réformes politiques

1978 : Wei Jingsheng réclamait déjà la « cinquième modernisation » = la démocratisation des institutions

Printemps 1989 : manifestations de la place Tian’anmen -> réformes politiques

Violations des droits de l’hommes et des nationalités (Tibétains, Ouighours)

2014 : Révolution des parapluies à Hongkong par les étudiants

-  La Chine n’est pas isolée diplomatiquement

2008 : Jeux olympiques en Chine

2010 : Exposition universelle à Shanghai -> bcp d’États représentés

Stratégie du collier de perle -> installations dans l’Océan indien et la mer de Chine

Soft power : Diffusion du monde chinois -> Instituts Confucius & CCTV

-  Sa croissance connaît des limites

24 août 2015 : valeur de la Bourse de Shanghai -> -8% en 1 jour -> ralentissement de la croissance.

2015 : Croissance = 7%

Effets positifs de l’affaiblissement : baisse du prix de l’énergie, des matières premières et des produits manufacturés en provenance de Chine -> relancer la consommation

Effets négatifs : sur l’exportation à destination de la Chine & PNB des autres économies

Conclusion : On ne peut donc plus parler d’Etat continent émergent au sujet de la Chine. Sa puissance est désormais nettement affichée même si les fortes disparités spatiales et sociales sont encore le reflet d’un mal développement. Cette puissance comme les inégalités qui marquent encore le pays, sont le reflet de choix de développement successifs. Largement dominée jusqu’en 1949, la Chine fait d’abord le choix d’ « imiter » le grand frère soviétique. Mais Mao promeut ensuite une politique de développement valorisant la Chine intérieure mais qui doit servir de modèle à l’extérieur. C’est un échec sur le plan économique. La Chine tourne donc d’abord le dos aux soviétiques dans les années 60, avant de prendre ses distances vis-à-vis de la doxa communiste à la mort de mao, à la fin des années 70. Dans les années 80, elle s’ouvre à nouveau et participe largement à la mondialisation. Elle devient, sans libéraliser ses institutions politiques, la deuxième économie mondiale en promouvant un nouveau modèle « l’économie sociale de marché » (1992). Elle ne prétend pas se contenter du rôle de puissance régionale. Elle affirme ses revendications territoriales et les Etats-Unis doivent désormais composer avec cet autre géant. Certains disent en évoquant un éventuel G2 que désormais le centre de gravité du monde se trouve dans le Pacifique. C’est un aspect de la théorie du "pivot asiatique de Barack Obama". Est-ce trop tôt pour l’affirmer ou trop tard pour l’empêcher ?


 

Site développé sous SPIP 1.8.3
Utilise le squelette RÉCIT-FP Partenaires v1.3.5
RSS