Ubiwiki

>> Le coffre à outils technologiques et pédagogiquesdes enseignants de la formation professionnelle du Québec

Vous êtes ici : Accueil » Les fiches » TS2 » HISTOIRE

>>L’historien et les mémoires de la Seconde Guerre mondiale en France A travers le cinéma français

11 novembre 2018
Auteur(e) : 

DATES

-  9 novembre 1938 : « Nuit de cristal »

-  19 août 1944 : libération du Gers, Auch, Toulouse

-  1940  : bataille de France

-  18 juin 1940 : appel du Général de Gaulle

-  Juin/juillet 1941 : début de la solution finale (contexte : avancée de la Wehrmacht sur le front URSS)

-  26 août 1942 : 15 juifs de Mirande sont arrêtés et déportés

-  11 novembre 1942 : Allemands franchissent la zone de démarquation et arrivent en zone Sud

-  10 juin 1944  : Massacre Oradour-sur-Glane et Marsoulas

-  1945 : édification de la colonne de Miramont d’Astarac

-  1946  : « La bataille du rail » (Réné Clément) (produit par Comité de Libération du Cinéma français)

-  1947  : publication du témoignage de Primo Lévi → première traduction française en 1961

-  1949  : condamnation de René Bousquet à 5ans d’indignité nationale par Haute cour de Justice

-  Entre 1952 et 1955 : lois d’amnistie bénéficient au collaborateurs français

-  1951  : Comité d’Histoire de la Seconde guerre mondiale revient sur mythe résistancialisme et montre diversité des parcours et des altitudes pendant le conflit

-  1953  : procès des responsables du massacre d’Oradour-sur-Glane

-  1951 et 1953 : armistices au bénéfice des collaborateurs

-  1955  : évocation camps de concentration et d’extermination dans film « Nuit et brouillard » (Alain Resnais et Jean Cayrol)

-  1961  : procès Eichmann en Israël

-  Janvier 1963 : signature du traité de l’Elysée

-  1964  : loi rendant crimes contre humanité strictement imprescriptibles

-  1967  : « La guerre des six jours »

-  A partir année 60 : mémoire du Génocide refait surface

-  Années 60 : amorce rapprochement avec Allemagne → sentiment antiallemand s’estompe (en Europe)

-  1971  : sortie au cinéma du film « Le chagrin et la pitié » (Marcel Ophüls)

-  1971  : inauguration du monument de ka résistance

-  1973  : traduction en français du livre « La France de Vichy » (Robert-O Paxton)

-  1974  : évocation de la collaboration dans le film « Lacombe Lucien » (Louis Malle)

-  1978 : publication livre « Le mémorial de la Déportation des Juifs de France » (Serge Klarsfekd)

-  1979  : loi libéralisant accès aux archives

-  1983  : édification de la 35ème Brigade FTP-MOI

-  1985  : réalisation film « Shoah » (Claude Lanzmann)

-  1987  : jugement Klaus Barbie

-  1990  : loi Gayssot

-  1992  : commémoration Rafle du Vel d’Hiv’

-  1993  : mis en place « journée nationale à la mémoire des victimes des persécut° racistes et antisémites commises sous autorité de fait dite ’’Gouvernement de l’Etat français’’ » (tous les 16 juillet)

-  1994  : jugement de Paul Touvier (officier police)

-  1994  : inauguration musée de la Résistance de Toulouse

-  1995  : reconnaissance par J. Chirac responsabilité Etat français dans Génocide

-  1998  : Maurice Papon condamné à la réclusion criminelle

-  2000  : mise en place de la fondation pour la Mémoire de la Shoah présidée par Mme Simone Veil

-  6 février 2003 : inauguration stelle des Justes à Toulouse

-  2007  : demande que lecture de lettre de Guy Môquet soit faite dans établissement scolaires par Nicolas Sarkozy

-  2008  : Mémorial de la Shoah

-  2012 : dépôt proposition loi par reconnaissance du génocide Tzigane

CHIFFRES

-  25 000 : nombre de victimes communistes

-  50 000 enquêtes lancées mais peu de sanctions prises

-  76 000 juifs de France sont déportés


 

Site développé sous SPIP 1.8.3
Utilise le squelette RÉCIT-FP Partenaires v1.3.5
RSS