Ubiwiki

>> Le coffre à outils technologiques et pédagogiquesdes enseignants de la formation professionnelle du Québec

Vous êtes ici : Accueil » Les fiches » ARCHIVES302 » Histoire

>>Le Proche et le Moyen-Orient : foyers de conflits depuis la fin de la seconde guerre mondiale

22 novembre 2017
Auteur(e) : 

I- 1945-1949 : les influences changent et de nombreux conflits

A- Un contexte colonial

Jusqu’à la fin de la 1ère GM, cette partie du pays appartenait à l’Empire Ottoman. Elle est ensuite confiée aux Britanniques. → 1915 : les Britanniques promettent un grand État comprenant la Palestine aux Arabes

→ 1916 : les Britanniques et les Français se partagent le Proche et le Moyen-Orient, ceux sont les accords de Sykes-Picot

→ 1917 : Les Britanniques promettent un "foyer national" aux Juifs, c’est la déclaration Balfour -> Image

→ 1947 : l’ONU souhaite une création d’un Etat Juif et d’un Etat Arabe. Jerusalem est faite ville internationale (ville trois fois sainte)

Il y a plusieurs enjeux : territoires, religion et droits des nations.

→1945 : Les accords de Quincy, ils garantissent du pétrole contre la protection des Etats-Unis

B- Des conflits

→ Mai 1948 : Le conflit Israélo-arabe ; la guerre d’indépendance. Les Israéliens déclarent leur indépendance. Tous les pays voisins lui déclarent la guerre. Israël ressort victorieux et l’État Arabe disparaît, entraînant la fuite de nombreux Palestiniens (Nakba) et l’extension de l’État d’Israël.

→ 1956 : La Crise de Suez (2ème conflit Israélo-arabe). Les Français, les Britanniques et Israéliens (Opération Mousquetaire) VS l’Égypte, l’URSS et les Américains.

→ 1967 : Guerre des 6 jours → guerre préventive (3ème conflit Israélo-arabe). Israël attaque l’Égypte et la Syrie. Israël en sort victorieux (guerre aérienne) ce qui entraîne des extensions territoriales.

→ 1973 : La guerre du Kippour. L’Égypte et la Syrie attaquent Israël durant une fête religieuse juive. Les E.-U et l’URSS interviennent pour calmer cette guerre.

→1978 : Camp David, l’Égypte signe des traités de paix avec l’Israël → Il reconnaît donc cet État.

→ 1982 : Israël décide l’opération de Paix en Galilée : occupation du Sud Liban.

→ 1987 : L’intifada (guerre des pierres). Les jeunes palestiniens contre les services d’ordres palestiniens → Conflit Israélo-palestinien

C- Un enjeux de la guerre froide

La guerre froide : Conflit indirect entre les États-Unis et l’URSS

Alliés des États-Unis :
-  Arabie Saoudite
-  Israël
-  Pacte de Bagdad (1955, L’Irak, l’Iran et le Pakistan)

Alliés de l’URSS :
-  La Syrie

→ 1979 : l’URSS intervient en Afghanistan contre les Moudjahidin, guerre asymétrique. Les E.-U soutiennent les Moudjahidin en leur donnant des armes.

Dans la même année l’Iran change de régime → une révolution Islamique-Chiite se met en place.

→ De 1980 à 1988 : 1ère guerre du Golfe (Iran VS Irak)

II- 1889 jusqu’à nos jours : fin de la Guerre Froide, poursuite des conflits

A- L’espoir d’un nouvel ordre mondial

→ 1990-1991 : La Guerre du Golfe, L’Irak attaque le Koweït. Enjeux : le prix du pétrole qui baisse et enjeu territoriale ( frontières non-reconnues)

→ 1991 : création d’une coalition autour des États-Unis.

→ 11 septembre 1990 : Georges Bush promet la paix (NWO), les États-Unis prennent le rôle de « Gendarmes du Monde »

Cette guerre du Golfe entretient la menace terroriste. La présence Américaine et Occidentale en Arabie Saoudite est perçue comme une profanation. Ben Ladden développe un discours néo-fondamentaliste (critique l’Arabie Saoudite de son incapacité à protéger la terre sainte).

→ 1992 : Washington ; signature des accords d’Oslo : espoir de paix entre la Palestine et l’Israël → reconnaissance de l’autorité Palestinienne et de l’État d’Israël.

B- Des espoirs vite déçus

Les négociations vont être un échecs. → 1995 : Yitzhak Rabin est assassiné par un extrémiste Palestinien. Le Hamas (groupe islamique palestinien) est l’auteur de nombreux attentas, la société Israélienne et Palestinienne est divisée.

→ 2000 : Provocation d’Ariel Sharon à l’esplanade des mosquées → ce qui entraîne la deuxième Intifada et la construction du « mur de séparation » par les Israéliens.

→ 11 septembre 2001 : attentat du groupe terroriste Al-QAIDA, dirigé par 19 hommes et provoqua la mort de 3000 victimes. Effet de sidération mondiale → Hyper terrorisme

→ 2001 : Les États-Unis décident de mener une guerre globale contre le terrorisme. Ils attaquent les Talibans. (Guerre régulière → autorisée par l’ONU). Aide de la France et du Royaume-Uni

→ 2003 : les E.-U. Attaquent l’Irak (Guerre irrégulière → non autorisée par l’ONU), guerre préventive → Soupçon de détention d’armes de destructions massives. Elle devient une guerre asymétrique (guerrilla)

La guerre en Irak est toujours d’actualité, point de vue depuis une base Irakienne à Mossoul : Vidéo

→ Aujourd’hui menace du groupe terroriste Daesh C- L’espoir démocratique

→ 2008 : En Iran, soulèvement sur les réseaux sociaux par la jeunesse

→ 2011 : Les Printemps Arabes. En Égypte, pour renverser le dictateur Moubarak. En Tunisie, le dictateur Ben Ali est renversé → Espoir démocratique. En Syrie Bachar Al Assad est au pouvoir soutenue par l’Iran.

Conclusion :

Les conflits naissent dans un contexte de décolonisation, puis un contexte de Guerre Froide et de la guerre d’Afghanistan. Les enjeux de ces conflits sont multiples : territoriaux (passages stratégiques), de religions et d’identités, pour les ressources, politiques et économiques. Ces conflits ont touché à différentes échelles : à l’échelle mondiale, à l’échelle des États → Syrie et Liban, à l’échelle régionale → l’Iran et l’Arabie Saoudite et à l’échelle locale → Jérusalem. On peut avoir des guerres asymétriques, dissymétriques, préventives, irrégulières et régulières.

Schéma récapitulatif :Image


 

Site développé sous SPIP 1.8.3
Utilise le squelette RÉCIT-FP Partenaires v1.3.5
RSS