Ubiwiki

>> Le coffre à outils technologiques et pédagogiquesdes enseignants de la formation professionnelle du Québec

Vous êtes ici : Accueil » Les fiches » TL » Géographie

>>Le téléphone portable : un produit mondialisé

28 novembre 2017
Auteur(e) : 

Intro : 1973= premier appel d’un appareil cellulaire. Mais usage + tardif —> 1/4 de la population est équipé d’un téléphone portable seulement 15 ans après. Cette diffusion accompagne le processus de mondialisation. C’est à dire le processus par lequel les différentes parties du monde sont mises en relation grâce à la multiplication de flux de natures diverses. Maintenant= nb d’abonnements au téléphone mobile dépassant les 7milliards (2015-nombre de cartes SIM).

Pb : quelle relation le téléphone mobile entretient-il avec la mondialisation ? En illustre-t-il certains aspects ? Participe-il à son processus ? S’inscrit-il dans ses dynamiques ? Sa production et sa consommation sont-elles des limites de la mondialisation ?

I Le téléphone portable (ou mobile) reflète... a) ...le développement des mobilités, > Le tél. portable= associé au mode vie contemporain caractérisé par la mobilité. > De plus en plus "intelligent" (smart) et équipé, il permet, par exemple, d’exécuter des tâches (travailler) de façon "nomade" (courrier électronique, information, etc). > Autre outil : le GPS.  Conclusion partielle : Le téléphone portable s’inscrit bien dans la mobilité qu’il a développé dans un certain sens.

b)...des flux de la mondialisation. > Avant assemblage, pièces des téléphones portables convergant dans monde entier. > Produit fini alors exporté vers zones commercialisation. (Info culture : Au moment du lancement des nouveaux iphone, Apple mobilise des avions-cargo pour livrer ces 1ers iphone aux plus gros offrants). > Seconde exportation : transport maritime (bien moins onéreux) organisé par Cupertino (entreprise californienne). Conclusion Partielle : Ces biens de consommation s’inscrivent donc bien dans les flux de marchandises. Ils contribuent également aux flux d’information.   II) ...des dynamiques de la mondialisation. a) Les firmes transnationales... > Marché= partagé entre un certain nombre de firmes transnationales. (Les plus importantes : Apple, Samsung, Nokia, Blackberry, Motorola, LG. HTC...). > Celles-ci ont une assise nationale mais produisent et vendent dans le monde entier. Exemple : sur l’année fiscale entière de 2016, le chiffre d’affaires est de 215.6 milliards de dollars (en légère baisse) pour un bénéfice de 53.4 milliards de dollars grâce à ses activités réparties dans le monde entier. Car ces entreprises.....   b) ....tiennent compte des disparités socio-économiques ... > Marchés solvables= dans les pays du nord, les pays émergents, les métropoles des pays en développement. > Main d’œuvre bon marché= dans de nombreux pays ateliers du sud. > Certains états d’Asie orientale ont mené grande politique d’éducation et de formation pour avoir main d’œuvre qualifiée. > Principales unités de recherche-fondamentale et de recherche-développement= situées dans pays industrialisés (ou dans un certain nombre de NPIA : MIT, Tsukuba, Hsinchu). > Chine depuis les années 80 (avec les ZES) avantage fiscalité dans zones franches qui fait partie de disparités accompagnées des normes sociales.   c)..pour établir leurs stratégies au niveau mondial. > Activités de recherche-développement, de conception, de commercialisation et de distribution des téléphones portables= dans les pays développés. > Fabrication des composants= faits dans le monde entier. Ex : Dans le cas d’un iphone :
— > pièces viennent des EU, du Japon, de Chine, de Corée du Sud. 
— > L’assemblage de ces pièces= « externalisé » dans des firmes sous traitantes dans pays ateliers du sud où la main d’œuvre= bon marché.
— > Du coup —> coûts de production= optimisés
— > donc "courbe du sourire ou courbe sourire (voir schéma fiche)" afin d’optimiser les marges (marge nette d’Apple= 21.2% en 2016).  > Dans continuité=> logique que depuis 2001, Apple cherche à créer boutiques dans 16 pays dans monde entier afin de contrôler également l’extrémité de la chaine : Apple stores (463 dans le monde (2015)). CP : La production des téléphones portables s’inscrit donc dans la division internationale du travail (DIT) et on peut véritablement parler de produit mondialisé.

III) Il illustre également certaines des questions et des débats liés à la mondialisation... a)... en matière de disparités socio-économiques. > Niveau d’équipement en matière de téléphonie= très inégal et reflète inégal développement. > C’est le cas notamment sur le continent africain. Rapport entre nb d’abonnements et nb d’habitants ( taux de pénétration)= 69% Pour l’ensemble du monde= 97%. > Couverture mobile zone urbaine= entre 80 et 90 %  Couverture mobile en zone rurale= 40%. > Stratégies entretiennent disparités : certains Etats tentés de pratiquer dumping social pour attirer investisseurs étrangers voulant produire à de moindres coûts. (Info culture : quand l’entreprise sous-traitante (Foxconn ici) ne peut garantir : coûts de production les + bas et surtout silence employés, grandes marques (de téléphone comme Apple) s’adressent à d’autres firmes ou se délocalisent).    b) De respect de l’environnement et de la santé. > Production de téléphones portables mobilisant ressources limitées sur la planète (de par leur quantité) : métaux précieux, semi précieux, minerais (ex : les terres rares).
— > Ressources non renouvelables à l’échelle d’une vie humaine. > Leur contrôle= stratégique comme l’attitude de la Chine le prouve (1/3 des réserves, 95 % de la production mondiale). > Recyclage appareils en fin de vie= pourrait être solution. MAIS récupération encore limitée car destruction= très polluante.  CP : Pour terminer, les incertitudes sont encore nombreuses concernant les conséquences de l’utilisation intensive et mal adaptée de ces appareils sur la santé des usagers.   Conclusion : > Le téléphone portable= produit inscrit dans la mondialisation. > Usage se répand progressivement à l’ensemble de la planète. > Il contribue au développement des flux. > L’organisation de sa production par firmes transnationales mobilise monde entier. Elle est d’ailleurs reflet des disparités qui caractérisent encore planète. > Il illustre des débats sur la mondialisation et ses effets.

Document(s) lié(s) à cet article

[24.4 ko ]

 

Site développé sous SPIP 1.8.3
Utilise le squelette RÉCIT-FP Partenaires v1.3.5
RSS