Ubiwiki

>> Le coffre à outils technologiques et pédagogiquesdes enseignants de la formation professionnelle du Québec

Vous êtes ici : Accueil » Les fiches » TS1 » Géographie

>>Des cartes pour comprendre le monde : une lecture géopolitique, géoculturelle, géoéconomique et géo environnementale

28 septembre 2017
Auteur(e) : 

Introduction : définir les mots clés

Problématique : on peut donc s’interroger sur l’image qu’elles donnent du monde. Comment s’organise-t-il ? Qu’est-ce qui fait sa diversité ? La représentation qui en est donnée est-elle conforme à sa réalité complexe ?

I Le monde...

a)...globalisé (lecture géoéconomique)

-  mondialisation et globalisation
-  le monde est en situation d’interdépendance

b)... uniformisé (lecture géopolitique)

-  gouvernance mondiale : ONU (organisation des nations unies) OMC (organisation mondiale du commerce) ou encore le G20

c)... gouverné (lecture géoculturelle)

-  questionnement sur l’uniformisation culturelle avec la langue véhiculaire ou la théorie du village planétaire.
-  diffusion de certain modes de vie (Etats Unis, France, Chine)

d)...mais limité (lecture géo environnementale).

-  ressources naturelles limitées (énergie fossiles par exemple)
-  décroissance
-  COP21 de Paris
-  apparition du développement durable (années 60)

II ... est plus divers

a)....que ce soit d’un point de vue géoéconomique ou ...

-  inégalité en IDH
-  opposition "Nord Sud"

b)Le monde reste caractérisé par une grande diversité culturelle (lecture géoculturelle)...

-  entre 3000 et 7000 langues
-  différentes religions
-  carte de Samuel Clinton critiquable car la culture n’est pas figée avec les migrations par exemple

c)...géopolitique, le monde n’est ni uniforme ni unifié.

-  différences de régime en fonction des Etats (démocratie dictature démocrature)
-  grand nombre d’Etats 197
-  Balkanisation

d).....lecture géoenvirronementale

-  diversité des milieux (bioclimatiques relief angles d’incidence du soleil)
-  inégale répartition des ressources (64% du pétrole au Moyen Orient)

III ... [et] complexe que ne le laissent penser certaines représentations. 

a)Il n’y a pas un nord et un sud mais des « nords » et des « suds » (lecture géoéconomique).

-  dans les "Suds", il y a les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et l’Afrique du Sud), PMA, PRI, et NPI
-  contestation de la limite nord sud

b)L’explication des conflits est rarement simple et les cartes doivent être critiquées (lecture géopolitique et géoculturelle)

-  conflit Irakien : religieux, territorial, nationaliste, le pouvoir et les ressources.
-  conflit Palestinien : religieux, symbolique, idéologique, territorial
-  les conflits ne sont jamais simple

c)Les disparités s’observent à plusieurs échelles

-  exemple de la Chine : 3 Chine, la chine en réserve, la chine en développement, avec une exode rurale et la chine peuplée sur les littoraux
-  c’est la seconde puissance économique mais elle est mal développée

Conclusion : Les cartes sont donc nécessaires pour comprendre le monde. Cependant, il faut se méfier d’une lecture simpliste comme opposer le nord au sud, distinguer des aires de civilisations ou proposer une théorie des relations internationales. les cartes aide à comprendre le monde et les dynamiques qui l’animent, mais il convient aussi de prendre en compte sa complexité et les interrogations que suscitent les évolutions récentes où les dynamiques territoriales.


 

Site développé sous SPIP 1.8.3
Utilise le squelette RÉCIT-FP Partenaires v1.3.5
RSS