Ubiwiki

>> Le coffre à outils technologiques et pédagogiquesdes enseignants de la formation professionnelle du Québec

Vous êtes ici : Accueil » Les fiches » TES » Histoire

>>Socialisme communisme et syndicalisme en Allemagne depuis 1875

31 mai 2017
Auteur(e) : 

Fiche cours

I- 1875-1914 : les socialismes allemands comme leurs homologues européens cherchent donc à améliorer le sort des ouvriers

-  a la fin du 19ème siècle les ouvriers représentent 40% de la population allemande. Allemagne est dite comme la deuxième puissance économique mondiale et la première de la production d’acier et de matériel électrique en 1913 et 1914. La classe prolétaire représente donc en Allemagne une grande partie de la population et c’est grâce au prolétariat que l’Allemagne se définie comme une puissance en pleine croissance.

-  c’est à cette période que Karl Marx un philosophe et économiste affirme que le socialisme est scientifique et révolutionnaire. Il entend faire disparaître l’Etat et les classes sociales après une révolution et une étape intermédiaire de dictature du prolétariat. C’est donc le socialisme communiste.

-  certains veulent améliorer le sort des ouvriers en participant au jeu de la démocratie parlementaire mais ils se distinguent dans toute l’Europe, sur la question du rapport au politique (faut-il s’engager dans l’action politique pour changer la société ?), sur celle des moyens à employer pour changer cette société (révolution, réforme, action violente, grève générale), sur le type de propriété à mettre en place (collective, individuelle, mutuelle). Ils n’ont pas également le même point de vue sur l’égalité. Pour terminer, ils n’ont pas le même rapport à la religion et n’envisagent pas le même modèle politique. Les enjeux des débats qui opposent les socialistes au 20ème siècle sont présents dès le 19ème. L’analyse de Karl Marx se veut, elle, scientifique. Pour Marx, l’histoire s’explique par la lutte des classes. Celle-ci aurait toujours opposé depuis l’antiquité des classes dominantes à des classes dominées. Il souhaite donc une révolution pour que le prolétariat prenne le pouvoir.

-  le mouvement ouvrier se développe 1864 AIT 1872 dissolution de cette association 1875 fondation du SPD

II-1914-1989 : l’opposition entre socialiste et communistes

-  c’est lors de la première guerre mondiale que les socialistes sont divisés, une guerre est déclarée en aout 1914 par le parti socialiste démocrate allemand (spd) certains socialistes comme Karl Liebknecht décide de s’opposer a cette guerre.

-  Le SPD, parti socialiste réformiste fait le choix de la démocratie parlementaire à travers la République de Weimar tandis que les socialistes révolutionnaires comme Karl Liebknecht et Rosa Luxemburg autrement dit les spartakistes, tentent de créer une République des Conseils sur le modèle bolchevik russe. Ce mouvement révolutionnaire est sévèrement réprimé par les corps francs et le gouvernement dirigé par les socialistes du SPD au cours de la « semaine sanglante » en janvier 1919. Socio-démocrates et révolutionnaires marxistes deviennent donc désormais des ennemis irréconciliables. Les socialistes révolutionnaires fondent le parti communiste allemand (KPD).

-  Cette division favorise l’accession au pouvoir du NSDAP, le parti nazi.

-  Après la seconde guerre mondiale, l’Allemagne est occupée de façon quadripartite par les vainqueurs de la guerre. La crise du blocus de Berlin en 1948-1949 aboutit à la partition du pays en deux Etats, la République Fédérale Allemande (RFA) à l’ouest et la République Démocratique Allemande (RDA) à l’est.

A l’est, le SED (parti socialiste unifié d’Allemagne) prétend incarner le socialisme réel. Il représente l’ensemble du peuple dans le cadre d’une démocratie populaire. Les libéraux parlent de totalitarisme communiste.

A l’ouest, le SPD participe au fonctionnement du modèle de l’économie sociale de marché. Dans ce cadre, de puissants syndicats comme ADGB participent à la gestion des affaires sociales avec le patronat et l’Etat. C’est le principe de la cogestion.

III- Le socialisme Allemand après la chute du mur de Berlin ( de 1989 à nos jours)

-  Après la chute du mur de Berlin en 1989 et la réunification allemande en 1990, le SED est dissout et le SPD devient plus libéral en adoptant les lois Hartz IV = socialisme libéral

-  Oscar Lafontaine propose un nouveau parti attaché aux idéaux d’égalité et de progrès social.Die Linke reste attaché à un haut niveau de protection sociale et à une redistribution de la richesse plus équitable.

-  Martin Schultz qui représentera le SPD contre l’actuelle chancelière Angela Merkel aux prochaines élections législatives.

CCL
-  il existe donc plusieurs socialismes (révolutionnaire et réformistes) avec deux partis le SPD et le KPD

Document(s) lié(s) à cet article

Schéma RFA et RDA
[9.8 ko ]

 

Site développé sous SPIP 1.8.3
Utilise le squelette RÉCIT-FP Partenaires v1.3.5
RSS