Ubiwiki

>> Le coffre à outils technologiques et pédagogiquesdes enseignants de la formation professionnelle du Québec

Vous êtes ici : Accueil » Les fiches » TS2 » Histoire

>>Gouverner la France depuis 1946 : Eta, gouvernement, administration et opinion publique

14 février 2017
Auteur(e) : 


-  Charles De Gaulle : Né à Lille le 22 novembre 1890, Charles de Gaulle choisit la carrière militaire et Saint Cyr. Il est blessé à trois reprises et fait prisonnier durant la Première Guerre mondiale. En 1921, il épouse Yvonne Vendroux avec laquelle il aura 3 enfants (Philippe, Elisabeth et Anne). Il est officier instructeur et d’active de 1919 à 1940, il développe, à travers une série d’ouvrages, ses théories militaires sur la nécessité d’un corps de blindés et la création d’une armée de métier. A la tête de ses chars, le colonel de Gaulle prend part à la campagne de France de mai-juin 1940. Promu général de brigade, il est nommé le 6 juin 1940, sous-secrétaire d’Etat à la Guerre et à la Défense nationale dans le gouvernement Reynaud.

-  Pierre Pflimlin : Né le 5 février 1907 à Roubaix, il est avocat à Strasbourg en 1933, élu aux deux Assemblées constituantes en 1945 et 1946, il est aussi député Mouvement Républicain Populaire (MRP) du Bas-Rhin en 1946 et 1947. En charge de plusieurs portefeuilles sous la IVe République, favorable à la Communauté européenne de Défense (CED), René Coty l’appelle à la présidence du Conseil lors de la crise d’Alger le13 mai 1958, mais il démissionne dès le 29, après avoir rencontré le Général de Gaulle, il est ministre d’État dans son cabinet de juin 1958 à janvier 1959 et président du MRP de 1956 à 1959 mais il est de plus élu député en 1958 et maire de Strasbourg de 1958 à 1983.Il fut ministre de la Coopération en 1962 et démissionne un mois plus tard avec tous les ministres MRP après la conférence de presse du Général le 15 mai et de ses positions sur l’Europe. Remplissant plusieurs mandats électoraux, très favorable à l’Europe, il est président du Parlement européen de 1984 à 1989. Il meurt à Strasbourg le 27 juin 2000.

-  Jean Monnet : né à Cognac en 1888. Très jeune, il met un terme à ses études pour aider son père dans l’entreprise familiale. Ces fonctions l’amènent à voyager jusqu’en 1914, année durant laquelle il représente la France au sein de la commission alliée qui se déroule à Londres. Dès 1919, ses talents d’économiste le mènent à occuper le poste de vice-secrétaire général de la Société des Nations (SDN). Par la suite, il met en place une banque aux Etats-Unis puis propose ses services à de nombreux pays. En 1939, il est chargé de présider le Comité de coordination liant la France et le Royaume-Uni. Après plusieurs missions accomplies à Alger en 1943 et à Washington en 1945, il organise le premier plan de modernisation et d’équipement, bénéfique à l’économie française. Favorable à une union européenne, il contribue largement à la mise en place de la Communauté Européenne du Charbon et de l’Acier (CECA) et en est nommé président dès 1952. A partir de 1955, il s’applique à renforcer cette union en fondant le Comité d’action pour les Etats-Unis d’Europe. Il décédera à Bazoches-sur-Guyonne en France le 16/03/1979.

-  Francois Mitterand : est un avocat et homme d’État français né le 26 octobre 1916 à Jarnac, en Charente. Il vient vivre à Paris pour suivre des études de droit et de lettres. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il est résistant et travaille au reclassement des prisonniers de guerre du commissariat de Vichy. En 1946, il devient député de la Nièvre, ministre des anciens combattants, de l’Intérieur et de la Justice et fait ainsi son entrée en politique. En 1965, il décide de se présenter aux élections présidentielles, mais il perd face au Général de Gaulle. En 1971, il devient le secrétaire du parti socialiste. Trois ans plus tard, il est battu par Valéry Giscard d’Estaing aux élections présidentielles. Il devient enfin président de la République le 10 mai 1981. Il est réélu le 8 mai 1988. Il cède ensuite sa place à Jacques Chirac, après deux septennats. Il meurt d’un cancer le 8 janvier 1996 à Paris.

-  Jacques Chirac : né le 29 novembre 1932 à Paris. D’origine corrézienne, ses grands-parents étaient instituteurs, et son père employé de banque et administrateur d’une société d’aéronautique. Enfant unique (sa soeur aînée est décédée avant sa naissance), Jacques effectue ses études à Paris, et passe par l’Institut d’études politiques en 1951. Il milite brièvement pour le parti communiste. Après Sciences Po, il effectue son service militaire en Algérie (1956-1957). Il intègre ensuite l’ENA d’où il sort diplômé en 1959. Au début des années 60, il devient chargé de mission au cabinet du premier ministre Georges Pompidou. Il s’engage alors en politique, et devient secrétaire d’État aux Affaires sociales en avril 1967. Durant la décennie 60, il s’attèle à remplir les missions de ses mandats locaux, Conseiller municipal de Sainte-Féréole, député de Corrèze, Conseiller général de Corrèze. Parallèlement, il gravit peu à peu les échelons des postes gouvernementaux. En 1972, il est nommé Ministre de l’agriculture et du développement rural. Lors des élections présidentielles de 1974, il soutient Valéry Giscard d’Estaing qui le nomme Premier Ministre en mai 1974. Homme de convictions, Jacques Chirac, en désaccord avec la politique gouvernementale démissionne de son poste en août 1976. A la fin de la même année, il fonde un nouveau parti politique, le RPR (Rassemblement pour la République). En mars 1977, il devient maire de Paris, mandat qu’il occupe jusqu’en 1995. Jacques Chirac se présente à la présidence de la République mais échoue à deux reprises, face à François Mitterrand, en 1981 et 1998. Le 17 mai 1995, il devient le 22ème Président de la République. Il est réélu à la présidence en mai 2002, face à Jean-Marie Le Pen. Le 14 juillet 2002, lors du défilé militaire, Jacques Chirac échappe à une tentative d’assassinat menée par un militant d’extrême droite, Maxime Brunerie. Jacques Chirac est passionné d’arts primitifs et est à l’origine de la création du musée des Arts et Civilisations d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et des Amériques, inauguré en 2006. Pour son dixième anniversaire en juin 2016, le musée est rebaptisé Musée du quai Branly-Jacques Chirac. En 2007, lors de la campagne électorale des élections présidentielles, Jacques Chirac annonce qu’il ne sera pas candidat et apporte son soutien à Nicolas Sarkozy qui est élu Président de la République le 6 mai 2007. Depuis juin 2008, Jacques Chirac préside la Fondation Chirac. Côté vie privée, Jacques Chirac rencontre, lors de ses études à Sciences Po, Bernadette Chodron de Courcel, qu’il épouse le 16 mars 1956. Ils ont deux filles, Laurence, née en 1958, et Claude, née en 1962. Le couple adopte Anh Dao Traxel en 1979. Ils ont également un petit-fils, Martin, né en 1996. Le 14 avril 2016, Laurence, sa fille aînée meurt à l’âge de 58 ans des suites d’un malaise cardiaque.

-  Pierre Mendes-France : Avocat, membre du parti radical, Pierre Mendès France est élu pour la première fois à 25 ans, en 1932, et devient secrétaire d’État en 1938. En 1942, il quitte la France pour rejoindre la résistance et les FFL à Londres. À la Libération, il devient ministre de l’Économie nationale. Il souhaite mettre en place une politique de rigueur, ce qui est désaccord avec les idées de de Gaulle. Mendès France démissionne donc en avril 1945. Après la défaite française de Diên-Biên-Phu en 1954, il devient président du Conseil le 18 juin 1954. Revendiquant une certaine indépendance par rapport aux partis politiques, il mène une politique d’apaisement dans les colonies et de rigueur du point de vue économique. Opposé aux institutions de la Vème République, il s’éloigne peu à peu du pouvoir tout en conservant l’image d’un homme politique modèle qui a marqué l’histoire de la IVème République.

-  René Coty : Homme politique français, successeur de Vincent Auriol, il est le second et dernier président de la Quatrième République, de 1954 à 1959. Son mandat présidentiel est marqué par les accords de Genève qui, à l’initiative de Pierre Mendès France alors président du Conseil, mettent fin à la guerre d’Indochine, ainsi que par le début des « événements d’Algérie » en Novembre 1954, qui amenent en 1958 le retour de Charles de Gaulle au pouvoir et l’avènement de la Vème République.


 

Site développé sous SPIP 1.8.3
Utilise le squelette RÉCIT-FP Partenaires v1.3.5
RSS