Ubiwiki

>> Le coffre à outils technologiques et pédagogiquesdes enseignants de la formation professionnelle du Québec

Vous êtes ici : Accueil » Les fiches » 1ES » Géographie

>>Contraintes et potentialités des milieux du territoire français

27 novembre 2016
Auteur(e) : 

Problématique : Nous pouvons rechercher l’ensemble des contraintes et des potentialités qui caractérisent le territoire français. On peut également se demander si, il s’agit de notions figées.

I)La recherche de gaz de schiste à Mirande...

-  La commune de Mirande est cernée par deux zones de prospection potentielles.
-  L’extraction de cet hydrocarbure non conventionnel piégé de façon diffuse dans la roche-mère contribuerait à satisfaire en partie les besoins énergétiques de la France.
-  Les gisements d’hydrocarbures (bassin Parisien, bassin Aquitaine) produisent que 875 000 tonnes de pétrole par an.
-  La France,dépendant à 99 % des importations pour sa consommation.
-  Risques de pollution élevés → par le gaz et les produits chimiques nécessaires à la facturation du sol. →L’air peut être contaminé par les gaz d’échappement des camions nécessaires à l’exploitation. →le paysage peut être dégradé par les infrastructures nécessaires au forage et au traitement des produits bruts recueillis (créerait des aléas technologiques).

II) ... montre la complexité des notions de contraintes et de potentialité que l’on observe également à l’échelle nationale ....

a/
-  Les potentialités du territoire français sont nombreuses. On trouve des ressources.
-  Le sol et le sous-sol français ont longtemps été exploités par l’agriculture et par l’industrie.
-  Le charbon, de fer et le gaz autrefois très productifs, sont désormais moins exploités (moins rentable).
-  Par son action sur le milieu ou par la réalisation d’infrastructures, les sociétés peuvent augmenter les possibilités offertes par un territoire.
-  Dans l’autre sens, l’exploitation de ressources peut s’avérer contraignante.
-  L’évolution du prix du baril de pétrole rend intéressante la prospection d’autres gisements d’hydrocarbures.Envisagée sur le territoire français la recherche des gaz de schiste. Or rien ne garantit que cette exploitation soit sans conséquences pour une autre ressource : l’eau.

b/
-  le milieu montagnard la pente, l’altitude et le climat sont des obstacles au peuplement à la mise en valeur agricole et à la réalisation d’infrastructures de transport.
-  Le territoire français est exposé à un certain nombre d’aléas naturels (inondations, avalanches, tempêtes, séismes, cyclones, éruptions volcaniques).
-  Il existe également des aléas technologiques liés au développement des activités humaines (explosions accidentelles de complexes industriels, pollutions).
-  Les risques résultent donc de la conjonction sur un territoire donné d’aléas et d’enjeux.

III) Il est cependant possible de classer les territoires en fonction des contraintes et des potentialités.

a/
-  On peut classer les territoires français selon leurs niveaux de vulnérabilité face aux aléas naturels.
-  La vulnérabilité liée à l’intensité de divers aléas (cyclones, volcanisme, sismicité ...) est accrue par l’insularité et par les fortes densités population.
-  Le midi méditerranéen français est également exposé.
-  Des séismes, crues, incendies et inondations peuvent subvenir sur des territoires caractérisés par de fortes densités de population et par la concentration d’activités économiques.
-  Les secteurs associant de fortes densités de population à un milieu montagnard sont aussi caractérisés par une forte vulnérabilité.
-  La vulnérabilité aux risques technologiques est grande en particulier dans les grandes régions urbaines et industrielles.
-  Sur le territoire métropolitain, plus de 60000 sites à risques sont soumis à autorisations. (Ex :Le 21-09-01 à Toulouse, l’accident technologique est passé d’un état potentiel (risque) à un état factuel (catastrophe). Le bilan en est accablant. Il est de 31 morts. On parle de crise lorsque la catastrophe excède temporairement les capacités de gestion spontanée de la société qui subit cet événement. )

b/ (voir croquis)

Conclusion : L’étude du cas de Mirande et de l’ensemble du territoire français montre combien les notions de contraintes et de potentialités sont relatives aux sociétés, à leur besoins, à leurs aménagements à leurs capacités et à leurs territoires. On constate également que les capacités humaines sont telles que les ressources peuvent être valorisées et les contraintes surmontées. Il convient donc de se garder de tout déterminisme. Les besoins évoluant, les technologies progressant, les contraintes peuvent devenir des atouts. Seulement, à leurs tours, les activités humaines peuvent être à l’origine de contraintes et générer des risques technologiques. A l’étude des contraintes et des potentialités des milieux du territoire français, il convient donc d’avoir en tête, la diversité des situations ainsi que la complexité des interactions qui les caractérisent.

Vidéos :

https://www.youtube.com/watch ?v=OPOWHjl9flY https://www.youtube.com/watch ?v=tKjS6k4F0P4 https://www.youtube.com/watch ?v=6ZFoD8pfm28


 

Site développé sous SPIP 1.8.3
Utilise le squelette RÉCIT-FP Partenaires v1.3.5
RSS