Ubiwiki

>> Le coffre à outils technologiques et pédagogiquesdes enseignants de la formation professionnelle du Québec

Vous êtes ici : Accueil » Les fiches » 1ES » Histoire

>>La croissance économique et ses phases depuis 1850

7 octobre 2016
Auteur(e) : 

Croissance : augmentation et amélioration de la production de biens et de services sur plusieurs dizaines d’années, autrement dit un accroissement durable de la production globale d’une économie.

Productivité : (définition simple) : c’est le rapport entre une production et les moyens nécessaires pour la réaliser.

Industrialisation : « ...ensemble complexe, comprenant une croissance économique, une augmentation de la part de la production industrielle, un développement du machinisme et des changements sur l’organisation du travail ». Patrick Verley.

Domestic system : organisation économique fondée sur le travail à domicile, notamment dans le textile. La main d’œuvre reçoit la matière première à domicile, la transforme sur place, puis la remet à un patron qui se charge de la commercialisation. Les salaires sont souvent inférieurs à ceux pratiqués dans les fabriques.

Factory system : Dans des ateliers industriels sont rassemblés les ouvriers, la matière première, les machines et l’énergie.

Fordisme : mode de production basé sur la standardisation, la rationalisation de la production ( OST-Taylorisme) et une rémunération destinée à intéresser les salariés et en faire des clients.

Transition démographique : passage d’un ancien régime démographique caractérisé par une natalité, une mortalité élevées et un accroissement naturel relativement faible à un nouveau régime démographique caractérisé par une natalité et une mortalité faible (comme aujourd’hui en dans les pays industrialisés) et un accroissement naturel faible. Entre temps, la baisse précoce de la mortalité et le maintien d’une natalité élevée sont à l’origine d’un accroissement naturel élevé.

Cycles Juglar : cycles caractérisés par quatre phases : Expansion, crise, dépression, reprise. Les crises peuvent être provoquées par des krachs boursiers ou par un déséquilibre entre l’offre et la demande. Remarque, c’est à l’issue de la crise de 29 (jeudi noir-24 oct1924) que fut inventé en 1934, un nouvel indicateur de richesse : le Produit Intérieur Brut.

Cycles Kondratieff : cycles d’une cinquantaine d’année qui voient se succéder une phase A au cours de laquelle les prix et les profits augmentent ainsi que les embauches et une phase B pendant laquelle les prix et les profits baissent tandis que le chômage augmente. Les innovations et les découvertes de mines d’or peuvent expliquer ces fluctuations des prix.

Crise : c’est le moment précis où la conjoncture se dégrade à la suite d’une période d’expansion.

Dépression : Phase de stagnation durable de l’activité voir de recul de celle-ci accompagnée par une montée du chômage, un recul des prix et des profits.

Parité fixe : Valeur constante d’une monnaie par rapport à une autre.

Société de consommation : Société des pays développés où la raison d’être principale est l’acquisition de biens matériels ou de services sans cesse renouvelée.

PNB : Produit national brut. Ensemble des richesses réalisées par les entreprises d’un pays.

PIB : Produit intérieur brut : Ensemble des richesses réalisées sur le territoire d’un pays.

Dépression : diminution prolongée du taux de croissance de la production.

OCDE : Organisation de coopération et de développement économique créée en 1948 (OECE) pour favoriser la reconstruction européenne. (voir plus haut)

Inflation : Augmentation durable des prix. C’est l’originalité de cette crise, elle associe en effet un ralentissement de la croissance à une augmentation de prix.

Stagflation : situation économique caractérisée à la fois par l’inflation et la stagnation ou ralentissement de la croissance économique.

Toyotisme : mode de production basé sur l’automatisation, l’intéressement des salariés, le développement de la qualité et une production déterminée par la demande.

Crise des « subprimes » : Crise provoquée par l’accumulation de créances douteuses à des taux variables concédées par les banques. En difficulté financière, celle-ci finissent par rendre le crédit plus couteux. Cela freine la consommation et l’investissement.

Décroissance : ensemble de thèses qui prône l’amélioration du niveau de vie du plus grand nombre associé avec une réduction de l’activité économique en partant du principe que le modèle actuel de croissance et de développement est incompatible avec les capacités réelles de la planète.


 

Site développé sous SPIP 1.8.3
Utilise le squelette RÉCIT-FP Partenaires v1.3.5
RSS