Ubiwiki

>> Le coffre à outils technologiques et pédagogiquesdes enseignants de la formation professionnelle du Québec

Vous êtes ici : Accueil » Les fiches » 1STC3 » Géographie

>>Mobilité, flux et réseaux de communication : l’inégale connexion des territoires Français et Européens dans le contexte de la mondialisation

25 février 2013
Auteur(e) : 

Mobilité, flux et réseaux de communication : l’inégale connexion des territoires Français et européens dans le contexte de la mondialisation.

Mobilité : déplacements des personnes à différentes échelles qu’ils soient définitifs ou pas Flux : circulation de marchandises, de populations, de capitaux ou d’informations Réseaux de communication : ensemble des liaisons reliant des territoires Mondialisation : mise en relation des différentes parties du monde par la multiplication des flux de natures diverse Bornes spatiales : France et Europe Problématique : Par quels flux, réseaux et mobilités sont traversés les territoires français et européens ? Ces territoires sont-ils bien reliés au reste du monde ?

I- Le développement des mobilités et des flux

a/ les déplacements de personnes Constat : augmentation des déplacements Exemples : migrations internes (projets de carrières) et internationales pour des raisons politiques (immigration) ou économiques (exil) Causes : Attractivité des territoires, baisse du coût des transports et la création en 1990 de l’espace Schengen qui a pour but de favoriser la circulation à l’intérieur de l’Europe tout en renforçant la sécurité à ses frontières.

b/ les flux de marchandises En 50 ans ces flux ont été multipliés par 12 alors que la production de marchandises na l’a été que par 6 Causes :
-  révolution des moyens de transports : conteneurisation (facilite les ruptures de charges) inter modalité (passage d’un mode de transport à un autre). Exemple de plateforme multimodale : Dourges
-  libéralisation des échanges par l’Organisation Mondiale du Commerce

Transports de marchandises : 44% par la route en Europe 82% par la route en France ; ceci est la conséquence de l’abandon des lignes ferroviaires En Europe on voudrait éviter la saturation les autoroutes en passant par la mer, c’est le projet Marco Paulo

c/ les flux de capitaux et d’informations Dans le monde, on est passé de 1000 milliards de dollars circulant par jour à 8000 milliards. C’est de la monnaie scripturale ; elle circule par des réseaux comme internet ou le téléphone ce qui explique pourquoi les entreprises de traiding sont placées à côté des grands serveurs.

II- Des territoires inégalement intégrés

a/ les mieux intégrés et les mieux connectés Ensemble de métropoles bien connectés au reste du monde Pieuvre rouge où l’on trouve des villes comme Londres, Paris ou Frankfort qui sont équipées d’aéroports importants appelés HUB. Pour Paris, 50 à 60 millions de passagers par an à l’aéroport de Roissy - Charles de Gaule qui est en plus une plateforme multimodale où l’on trouve des commerces, des bureaux mais aussi des industries de hautes technologies. En Europe, il y a d’importants ports : Rotterdam où passe 430 millions de tonnes de marchandises par an. De plus grâce aux canaux et un arrière pays profonds, cette ville est reliée à la dorsale européenne. Au Nord, se situe le Northern Range, un ensemble de ports qui sont des synapses (lieus de contacts entre deux espaces) et des interfaces maritimes majeures. Ces ports rassemblent 600 millions de tonnes de marchandises par an. Les territoires les mieux intégrés se trouvent surtout sur l’axe Rhénan et sur l’axe Français passant par Lille, Paris, Lyon et Marseille.

b/ les territoires peu ou mal intégrés
-  A cause du manque d’équipement, il y a des territoires enclavés (Sud et Est de l’Europe, péninsule ibérique, Scandinavie, Nord du Royaume-Unis, Balkans)
-  Certaines régions font des efforts mais restent tout de même en périphérie
-  Certains territoires ne bénéficient pas des équipements performants qui les traversent, ils en sont desservis.

III- Des problèmes et des enjeux

a/ Saturation 7500km d’embouteillages aux heures de pointes par jour en Europe. 35% des vols sont retardés b/ Pollution Transports : 28% des pollutions par CO2 et lors des encombrements, la facture énergétique augmente de 6% Dans les vallées, la pollution reste. Problème de marrées noires (ERIKA) c/ Sécurité 1999 : tunnel du Mont Blanc 2001 : St Gothard d/ Connexion des réseaux Problèmes dans les connexions des voies ferroviaires et fluviales.

Conclusion : Les territoires européens et français sont donc inégalement connectés entre eux et au reste du monde. La mégalopole et les principales métropoles sont, de loin, les espaces les mieux reliés. Les espaces périphériques sont inégalement intégrés compte tenu de leur niveau d’équipement et de leur éloignement. Par ailleurs, le développement des mobilités et des flux ne sont pas sans générer certaines problématiques particulières.


 

Site développé sous SPIP 1.8.3
Utilise le squelette RÉCIT-FP Partenaires v1.3.5
RSS